Ces Dimanches D'hiver. (Translation) .

Le dimanche aussi mon pere se levait tot
et mettait ses vetements dans le froid bleu et noir
puis des mains craques qui faisaient mal
du travail dans le temps de la semaine il faisait
flamber des feux releves. Personne ne le remerciat jamais.

Moi. je me reveillais entendre se fendre, se casser le froid.
Quand les salles etaient chaudes, il appelait,
et je me levais lentement m'habiller,
ayant peur des courroux chroniques de cette maison,

En lui parlant d'une facon indifferente,
lui qui avait chasse le froid
et poli mes bonnes chaussures aussi.
Que savais-je, que savais-je
des devoirs austeres et solitaires de l'amour?

- 'Those Winter Sundays'.1962. Robert Hayden (1913-1980) .

by Michael Walker

Comments (0)

There is no comment submitted by members.