La Ville De Choan. (Translation) .

Les phenix jouent sur leur terrasse.
Les phenix sont alles, le fleuve continue a s'ecouler seul.
Des fleurs et de l'herbe
Couvrent le sentier sombre
ou se trouvait la maison dynastique des G.
Les toiles brillantes et les sommets de Shin
sont maintenant la base de vieilles collines.

Les Trois Montagnes tombent par le ciel distant,
L'ile de l'Heron Blanc
fend les deux rivieres ecartees.
Maintenant les nuages hauts obscurcissent le soleil
Et je ne vois pas Choan au loin
Et je suis triste.

- 'The City of Choan'. Ezra Pound (1885-1972) .

by Michael Walker

Comments (0)

There is no comment submitted by members.