Les Enfants Pauvres (Poor Little Children)

Prenez garde à ce petit être ;
Il est bien grand, il contient Dieu.
Les enfants sont, avant de naître,
Des lumières dans le ciel bleu.

Dieu nous les offre en sa largesse ;
Ils viennent ; Dieu nous en fait don ;
Dans leur rire il met sa sagesse
Et dans leur baiser son pardon.

Leur douce clarté nous effleure.
Hélas, le bonheur est leur droit.
S'ils ont faim, le paradis pleure.
Et le ciel tremble, s'ils ont froid.

La misère de l'innocence
Accuse l'homme vicieux.
L'homme tient l'ange en sa puissance.
Oh ! quel tonnerre au fond des cieux,

Quand Dieu, cherchant ces êtres frêles
Que dans l'ombre où nous sommeillons
Il nous envoie avec des ailes,
Les retrouve avec des haillons !



Poor Little Children

Mother birdie stiff and cold,
Puss has hushed the other's singing;
Winds go whistling o'er the wold,
Empty nest in sport a-flinging:
Poor little birdies!

Faithless shepherd strayed afar,
Playful dog the gadflies catching;
Wolves bound boldly o'er the bar,
Not a friend the fold is watching:
Poor little lambkins!

Father into prison fell,
Mother begging through the parish;
Baby's cot they too will sell:
Who will now feed, clothe, and cherish?
Poor little children!

by Victor Marie Hugo

Comments (0)

There is no comment submitted by members.